Charte éthique

  1. Sur les questions de relations humaines et de sexualité, je m’inscris dans une approche scientifique et « moderne », qui emploie la raison pour questionner les traditions, les lieux communs, les préjugés et les dysfonctionnements de la société afin d’améliorer le bien-être et l’épanouissement de chacun, d’identifier et de réduire les risques individuels et collectifs, de faire progresser la doctrine scientifique, médicale et juridique et de faire reculer l’arbitraire et l’obscurantisme injuste et inefficace.
  2. J’apprécie la diversité et j’écoute avec respect, tolérance et bienveillance, mes interlocuteurs, quel que soit leur âge, sexe, genre, orientation sexuelle, mœurs, origine, couleur de peau, handicap, religion, apparence, niveau d’études ou titres… Pour faciliter le dialogue, je m’exprime de manière courtoise et accessible. Si je ne comprends pas ou que je suis en désaccord avec un point de vue qui s’écarte trop de mon cadre de référence, je respecte néanmoins la personne qui s’exprime.
  3. J’ai conscience que les sujets considérés sont sensibles et peuvent provoquer de la gêne, des discriminations, voire de la violence à l’encontre de toute personne s’y intéressant et je m’engage à préserver la vie privée des autres participants. En particulier, je n’enregistrerai ni ne transmettrai leurs propos, leur image, leur identité ou coordonnées, ou toute autre information les concernant dont j’aurais eu connaissance, sans leur consentement explicite.

NB : nous nous efforçons, sur ce site, d’employer une langue française qui se veut à la fois inclusive et correcte grammaticalement. A ce titre, nous soulignons le fait que nous utilisons à plusieurs reprises le nom féminin « personne », ainsi que les termes « chacun », « interlocuteurs » et « participants », accordés au masculin, pour désigner des individus, indépendamment de leur sexe et genre. La version anglaise de la Charte éthique ne présente, quant à elle, aucun mot genré.